CC-BY-NC-ND 3.0

The Mommyheads – Age of Isolation

The Mommyheads – Age of Isolation

C’est un peu un voyage dans le temps que nous propose The Mommyheads, à une époque où la résurgence pop/rock des années 90 aurait assimilé les vibrations synth pop de la décennie précédente. Au fil de ces 10 titres, le quatuor américain nous emmène ainsi d’ambiance électrique en moments plus détendus, pour un résultat au final plus que convaincant.

Source : mommyheads.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Hideor Tild – Home Directory

Hideor Tild – Home Directory

Premier album solo de Hideor Tild, membre du groupe Blue Hared Girl, qui explore les musiques du monde (du Mali à l’Ouzbékistan). à travers le filtre de la pop indé et les expérimentations électroniques audacieuses du Tunng des débuts.. Entre allure voyageuse et cavalcades électrisantes (Autan) que n’aurait pas renié Gustavo Santaolalla auteur de musiques de films (Peyoti), Hideor Tild livre un mélange magique intemporel.

Source : indierockmag.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Pti’Sam – Samaël

Pti’Sam – Samaël

Lancé dans une carrière solo depuis 2016, Pti’Sam en est déjà à son 3ème album, toujours chez Warooba Records. Dans une esthétique plutôt downtempo aux contours sombres et ambients, il propulse un rap qui dénote (qu’il qualifie lui-même de « lucide »), en se focalisant sur la finesse de son écriture et des thématiques peu souvent abordées. Une bien belle découverte !

Source : waroobarecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Radical Kitten – Silence is Violence

Radical Kitten – Silence is Violence

Voici le noisy punk des Radical Kitten ! Remarqué un peu partout sur la toile avec ce Silence is Violence et sa lointaine réminiscence avec Foxtrot de Genesis pour le visuel (mais surtout pas pour la musique !), le trio dégage une hystérie bruitiste et une fureur aussi fascinante qu’éprouvante !

Source : radicalkitten.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Desidério Lázaro – Stillness In Time

Desidério Lázaro – Stillness In Time

Le saxophoniste et compositeur lusitanien Desidério Lázaro a trouvé le complice parfait avec le pianiste Daniel Bernardes. Tout au long de ce Stillness In Time, ils vibrent à l’unisson et se répondent dans un tourbillon de mélancolie agrémenté de passages en solo des plus vibrants. Un bel écrin de jazz velouté et onirique pour laisser vagabonder des pensées…

Source : desideriolazaro.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Katie Kuffel – Alligator

Katie Kuffel – Alligator

Ses plans d’enregistrement bousculés par la crise sanitaire, Katie Kuffel a choisi le chemin vers l’inconnu en allant enregistrer 10 jours à Nashville avec des musiciens qu’elle ne connaissait pas et un nouveau producteur qu’elle découvrait à cette occasion. Il en résulte ce magnifique album, d’une puissance et d’une sincérité lumineuses, avec des parties vocales encore plus affirmées que sur son précédent opus. Un incontournable de cette année 2021 !

Source : katiekuffel.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Lontalius – Someone Will Be There For You

Lontalius – Someone Will Be There For You

Toujours aussi prolifique, Lontalius nous revient avec un nouvel album. A contre-courant de ses dernières productions, et notamment de l’ambiance cotonneuse et très produite de Alive, il s’inscrit dans une démarche plus directe et instinctive, avec des sons plus acoustiques, mais toujours avec ce talent inné pour les mélodies accrocheuses et une interprétation qui ne masque pas ses émotions. Un 10 titres qui transpire la sincérité et place le Néo-Zélandais parmi les artistes les plus touchants de sa génération.

Source : lontalius.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Lyndsie Alguire – The pause in you

Lyndsie Alguire – The pause in you

Après plusieurs albums plutôt ambient et expérimentaux, la Canadienne Lyndise Alguire place à nouveau le piano au cœur de ses compositions, comme à l’époque de Suspended In Light. Par la subtilité de son jeu et de ses sonorités, elle semble osciller constamment entre ombre et lumière, nous offrant 10 titres d’une beauté et d’une sérénité apaisantes…

Source : lyndsiealguire.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Konejo – Some Light EP

Konejo – Some Light EP

Membre de la rédaction d’Indie Rock Mag depuis plus d’une décennie et hyper productif, après avoir sorti en mars dernier Friendly Faces EP : The Error 404 Tape, Konejo continue sur sa lancée d’abstract hip-hop et d’art du sampling avec cette production envoûtante. Entre paysages sonores électroniques, ambiant et collages cinématographiques, comme les troublants Underwater et Radiations under my skin, on pense aussi au trip-hop des années 90 avec Escape Syndrome et son atmosphère tribale hantée.

Source : konejo.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (11 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Trotski Nautique – Boucherie

Trotski Nautique – Boucherie

Duo normand formé par Alda Lamieva et Guillaume Cardin alias David Snug (auteur BD) dont le secret réside dans la composition de chansons « lo-fi » à l’humour décapant et libérateur. Bricolant une musique minimaliste composée de boîtes à rythmes et de synthés, franche et débridée, Trotski Nautique peut verser dans l’autodérision (Minimal) comme dans le merveilleux en mode grinçant (Lapins magiques). Le générique de fin vous donne les clés pour enregistrer vos propres morceaux DIY !

Source : trotskinautique.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.7/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest