2014

Sport – Bon voyage

Sport – Bon voyage

Combo d’émocore lyonnais dont fait partie le batteur des Normands Sugartown Cabaret (qui viennent tout juste de sortir un nouvel album après un long silence), Sport nous invite au dépassement de soi avec cet album qui a pour fil conducteur certaines personnalités marquantes du monde du sport et de l’exploration (Charles Lindberg, Matthew Webb, Jacques Mayol…), le tout en un condensé de pop punk survitaminée, toujours positive et entraînante.

Source : wearethedaughters.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.6/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Le Matin – Le Martin

Le Matin – Le Martin

Parmi les réalisations du netlabel parisien Da ! Heard It Records, voici une composition de Le Matin, toute en émotions, une petite touche surannée et mélancolique de synthwave qui flirte avec la house de Chicago. L’album, comme la plupart des sorties du label, est orné d’une très jolie pochette.

Source : www.daheardit-records.net
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Jacket Thor – In Our Blisters

Jacket Thor – In Our Blisters

Jacket Thor (Ryan Kalentkowski pour l’état civil américain) est un artiste aux multiples talents. Il réalise lui-même les illustrations de ses albums et sa folk particulière, un jeu tout en finger-picking sur sa guitare nylon et une voix aérienne au possible, ne passe pas inaperçue. La sortie d’un nouvel EP il y a quelques semaines est l’occasion rêvée de se plonger dans sa discographie déjà bien étoffée et se délecter de titres tels ce somptueux 1990…

Source : jacketthor.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.1/5 (7 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Taulard – Les abords du lycée

Taulard – Les abords du lycée

Non Taulard n’est pas un punk passé par la case prison comme pourrait le laisser entendre le nom du groupe et leur étiquette musicale (simple surnom d’école du chanteur : son nom de famille en verlan…), mais 4 jeunes Grenoblois qui, selon leurs dires, jouent depuis avoir acheté « un clavier pourri » aux puces… C’est brut de décoffrage, parfois très noir, ça braille souvent très vite plus que ça ne chante… mais sous cette apparente rudesse, des textes sans pudeur et à fleur de peau très bien écrits. 2 albums dispos dont certains titres évoquent quelques déboires de jeunesse plutôt universels…

Source : taulard.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Ultra Demon – S/T

Ultra Demon – S/T

Ultra Demon est un groupe toulousain qui décrit sa musique comme weird powerful rock post-Michael Jackson – pré-apocalypse, pour éviter que les gens n’en disent n’importe quoi. En bloquant la page d’accueil de leur site et en lançant le morceau UltraNeufTrois en écoute, on saisit la chose… En fouillant plus loin dans leur musique, on va retrouver l’ensemble de l’histoire du rock, blues, surf, punk, noise, dans un mélange obnubilant.

Source : moncul.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Aitänna77 – Blurred pictures

Aitänna77 – Blurred pictures

Aperçu chez les netlabels Testtube, Error ! Lo-fi ou encore Miga, Aitänna77 continue son bonhomme de chemin avec toujours cette electronica douce et contemplative qui le caractérise. Publié en 2014, Blurred pictures ne déroge pas à la règle et rassemble 3 titres intimistes au possible.

Source : aitanna77.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.6/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Daniel Weltlinger – Koblenz

Daniel Weltlinger – Koblenz

Ayant collaboré avec des musiciens un peu partout sur la planète, le violoniste berlinois Daniel Wetlinger a sorti en 2014 un album dans lequel il rend hommage à Django Reinhardt et sa famille. A travers 11 compositions toutes aussi superbement interprétées et enregistrées les unes que les autres, il nous fait voyager d’influences en influences, non sans oublier de nous faire danser… ou vibrer. Un excellent album de jazz manouche (mais pas que), comme on en croise trop peu souvent dans le monde de la musique en libre diffusion.

Source : danielweltlingermusic.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Release The Long Ships – Wilderness

Release The Long Ships – Wilderness

Deuxième album du Hongrois Release the Long Ships, « Wilderness » s’impose par son post rock singulier. Épiques et chevaleresques, les titres, à la croisée du folk, du post metal et du post rock, s’ornent de multiples mélodies et traitements acoustiques et électriques. A découvrir…

Source : releasethelongships.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.8/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Cud Eastbound – Leaving 

Cud Eastbound – Leaving 

Originaire de Montréal, Cud Eastbound est un compositeur d’indie folk. Influencé dans les années 80 par le mouvement punk, il va progressivement composer sa propre musique en solo s’accompagnant d’une guitare ou d’un banjo. Il voyage dans tout le Canada, les Etats-Unis, l’Australie où il s’approprie le style des musiques populaires et traditionnelles de ces pays afin d’y développer un folk impulsé par des rythmes issus du rock indé. Le style est très particulier et bien à lui. Le premier titre en est un bel exemple !

Source : cudeast.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Shadow Priest – Street Theatre

Shadow Priest – Street Theatre

Shadow Priest devait avoir deux grands frères (ou deux grandes sœurs) : le plus âgé, passionné d’abstract, pour le côté hip hop, et le second, plus jeune, fan d’electronica trancy planante. Street Theatre est le résultat de cette gestation musicale. Il nous propose ici une électro empreinte d’une émotion chère au label Border Community (Three Thousand Men In White Coasts), mais dont les influences rythmiques seraient plutôt à aller chercher du côté des maîtres de l’abstract (No Introduction, Streetrunner).

Source : section27.bandcamp.com

PS : malgré l’indication de copyright sur le site Bandcamp, l’album est bien en CC-BY-NC-ND 3.0, comme le prouve cette page, ou bien celle-ci.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.6/5 (8 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Dead Combo – A Bunch of Meninos

Dead Combo –  A Bunch of Meninos

A l’écoute de leur dernier album, on comprend aisément le succès du duo portugais. Leur musique instrumentale inspirée du fado traditionnel, parfaitement enregistrée, déploie une ambiance un peu « western » bien particulière qui n’a pas échappé à certains réalisateurs. Ils ont en effet signé la bande-son de quelques séries et films récents, et se produisent en live essentiellement au Portugal.

Source : deadcombo.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.2/5 (10 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest