-> Antoine (Médiathèque de Pacé)

http://www.mediatheque-pace.fr

Animateur multimédia dans une petite équipe dynamique. Pacé est une commune de 10 000 habitants, à 5 kms de Rennes. Auteur du blog @diffuser.net.

Billets de Antoine (Médiathèque de Pacé):

The Mommyheads – Age of Isolation

The Mommyheads – Age of Isolation

C’est un peu un voyage dans le temps que nous propose The Mommyheads, à une époque où la résurgence pop/rock des années 90 aurait assimilé les vibrations synth pop de la décennie précédente. Au fil de ces 10 titres, le quatuor américain nous emmène ainsi d’ambiance électrique en moments plus détendus, pour un résultat au final plus que convaincant.

Source : mommyheads.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Veilleuse – La fête obligatoire

Veilleuse – La fête obligatoire

Oubliées les constructions à bases de boucles et l’ambiance intimiste derrière laquelle se cachaient des messages forts, Veilleuse sort de l’ombre et le grand jeu pour La fête obligatoire, son tout nouvel EP. S’appuyant sur des arrangements acoustiques majestueux et forte de ses convictions, elle nous délivre 5 titres d’une belle sincérité à glisser entre toutes les oreilles…

Source : veilleuse.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.8/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Lake South – The Light You Throw

Lake South – The Light You Throw

Voici déjà le 3ème album de Lake South ! Si le titre introductif nous invite en territoire connu avec cette production electro-pop caractéristique, le Néo-Zélandais nous amène avec les morceaux suivants sur un terrain bien plus lumineux et acoustique que ses précédents opus, à l’image d’un New Bourgeoizealand (lucky) particulièrement enthousiasmant. Des vibrations très positives émanent de ce The Light You Throw… alors rendez-vous dans 2 ans pour une nouvelle dose de bonheur ?

Source : lakesouth.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Cromulon – Future-Fi

Cromulon – Future-Fi

Avec ce premier album l’Américain Cromulon semble s’amuser à brouiller les pistes dans le dédale des genres propres à la musique électronique. Avec un piano régulièrement présent, des influences soul, une appétence pour les rythmiques dubstep et les gimmicks mélodiques, il s’aventure parfois également aux frontières du 8bit. Et c’est un beau voyage au final que nous propose ce 7 titres diablement bien produit.

Source : jumpsuitrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

GRÓA – What I like to do

GRÓA – What I like to do

C’est un album pour le moins rugissant que nous propose les 3 jeunes membres de GROA. Issus du collectif/netlabel post dreifing, les Islandais délivrent un post punk foutraque et mélodique dopé à l’énergie brute… Un concentré authenticité et d’immédiateté qui ne laisse pas insensible !

Source : post-dreifing.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Josianne Paradis – Joies franches

Josianne Paradis – Joies franches

Son dernier EP nous avait particulièrement séduits il y a 7 ans de cela, mais Josianne Paradis a su prendre le temps qu’il fallait pour façonner ses nouveaux morceaux. Entourée de nombreux collaborateurs qui bâtissent une orchestration soignée, organique et vibrante, elle nous livre dix titres emplis des petites choses de la vies, des joies franches aux souvenirs émus en passant par les déclarations d’amour… entre réconfort et doutes. Un vrai bel album, véritable plaisir pour le cœur et les oreilles.

Source : josianneparadis.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Sunspire – Ruins By The Sea

Sunspire – Ruins By The Sea

Crafting Room Recordings poursuit sa mise en avant de jeunes artistes talentueux en nous proposant le premier album de Jack Jazrawy-Brown, aka Sunspire. Depuis sa chambre universitaire de Birmingham, sa dream pop cotonneuse vole avec ses doutes et ses espoirs jusqu’à nos oreilles qui se délectent de ces multiples couches de guitares drivées par une voix à la fois intimiste et aérienne.

Source : craftingroomrecordings.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Pti’Sam – Samaël

Pti’Sam – Samaël

Lancé dans une carrière solo depuis 2016, Pti’Sam en est déjà à son 3ème album, toujours chez Warooba Records. Dans une esthétique plutôt downtempo aux contours sombres et ambients, il propulse un rap qui dénote (qu’il qualifie lui-même de « lucide »), en se focalisant sur la finesse de son écriture et des thématiques peu souvent abordées. Une bien belle découverte !

Source : waroobarecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Sawtooth – In Fine Feather

Sawtooth – In Fine Feather

Six ans après un Post​-​Americana beaucoup plus brut de décoffrage, Sawtooth débarque avec un nouvel album plus posé et produit. Avec ses racines américaines et ses teintes seventies, le folk/rock du groupe de Washington a un côté très chaleureux, et se distingue par ses mélodies originales et accrocheuses et la joyeuse pluralité des musiciennes et musiciens qui ont contribué à cette œuvre fascinante.

Source : sawtoothfolk.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Desidério Lázaro – Stillness In Time

Desidério Lázaro – Stillness In Time

Le saxophoniste et compositeur lusitanien Desidério Lázaro a trouvé le complice parfait avec le pianiste Daniel Bernardes. Tout au long de ce Stillness In Time, ils vibrent à l’unisson et se répondent dans un tourbillon de mélancolie agrémenté de passages en solo des plus vibrants. Un bel écrin de jazz velouté et onirique pour laisser vagabonder des pensées…

Source : desideriolazaro.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest