CC-BY-SA 3.0

Kubbi – Ember

Kubbi – Ember

Le Norvégien Kubbi, adepte du 8-bit, « fait de la musique et la met sur Internet »… et ce très régulièrement puisqu’il a sorti pas moins de 7 albums ou EPs depuis 2011 ! Le dernier en date, Kubbi, est sans aucun doute son œuvre la plus aboutie tant le voyage proposé dans cet univers fantasmagorique où se mêlent sons électro, énergie rock et arrangements symphoniques nous tient en haleine de Pathfinder à Formed by Glaciers, deux morceaux par ailleurs somptueux.

Source : kubbi.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.9/5 (7 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Josianne Paradis – De Lorimier

Josianne Paradis – De Lorimier

Attention, Josianne Paradis semble avoir changé d’avis sur les licences Creative Commons et a repassé toutes son répertoire en « tous droits réservés ». Lors de la rédaction de cette chronique, cet EP était bel et bien publié sous licence CC-BY-SA, et le tire « Je cherche les mots » avait d’ailleurs terminé à la deuxième place de l’élection du titre de l’année 2015…

Chronique d'origine

Un peu de chanson sur Ziklibrenbib ! Et comme souvent il faut aller la chercher en-dehors de nos frontières… C’est en effet depuis le Québec que Josianne Paradis nous délivre un EP 4 titres de très bonne facture où elle dévoile toute sa sensibilité, sur des titres touchants tels Je cherche les mots, Janvier ou encore le plus joyeux Au cœur de toi. Un beau cadeau… comme on aimerait en trouver plus souvent !

Source : josianneparadis.bandcamp.comFermer
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (35 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Vita and the Woolf – Fang Song

Vita and the Woolf – Fang Song

Philadelphie a vu éclore en 2014 le groupe Vita and the Woolf, emmené par les compositions et la voix envoûtante de sa chanteuse. On ne peut que tomber sous le charme de ce premier album superbement réalisé, où des ballades electro-pop survitaminées croisent des titres jazzy/soul aux mélodies ciselées. On sent même poindre des réminiscences de gospel dans le superbe Bible Lady… mais c’est assurément l’entraînant MM Chka Mm qui emporte l’adhésion dès la première écoute.

Source : vitaandthewoolf.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Pipo Pegoraro – Intro

Pipo Pegoraro – Intro

Découvert via son magnifique Samambaia, Pipo Pegoraro (ancien membre des Q’Saliva) est un artiste touche à tout, expérimentant avec audace tout en revendiquant son identité brésilienne.
Intro, son premier album, est le seul rescapé sous Creative Common de sa signature en label (même s’il continue à diffuser gratuitement ses albums).

Source : jamendo.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Les Secrètes Sessions – Les Secrètes Sessions au VK (Bruxelles)

Les Secrètes Sessions – Les Secrètes Sessions au VK (Bruxelles)

Nées de l’envie de faire se rencontrer les artistes jouant au Festival des Nuits Secrètes, les Secrètes Sessions volent depuis quelques temps de leurs propres ailes. Organisées le plus souvent au Divan du Monde (Paris), elles permettent aux musiciens présents de collaborer sur plusieurs sessions de 2 heures, pendant lesquelles ils composent et enregistrent à chaque fois un nouveau morceau. Sur cette édition bruxelloises organisée au VK, on retrouve quelques titres en français dans le texte, dont le très bon Les Yeux.

Source : lesnuitssecretes.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Tyranny is Tyranny – Let It Come From Whom It May

Tyranny is Tyranny –  Let It Come From Whom It May

Né des cendres du groupe The United Sons of Toil, Tyranny is Tyranny est un projet musical autour de l’oeuvre de Howard Zinn et de son livre « Une histoire populaire des Etats-Unis ». Le nom du groupe est d’ailleurs le titre du chapitre 4 du livre. Musicalement, on reconnait la patte des anciens United Sons of Toil, un rock bruitiste et furieux, mélange de post hardcore et punk plein de hargne et d’énergie.

Source : tyrannyistyranny.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.6/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Marker Beacon – Dead frequencies

Marker Beacon – Dead frequencies

Un peu de métal pour les vacances ? Originaire d’Ile de France, le groupe Marker Beacon délivre un heavy metal classique et efficace. Sorti en 2013, « Dead frequencies » réunit 15 titres tout en guitares et rythmiques qui devrait ravir tout amateur d’heavy metal mélodique.

Source : markerbeacon.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

White Coyote – S/T

White Coyote – S/T

White Coyote est une formation de pop folk punk lo fi foutraque faisant parti du collectif Bensonjordagugadoo. Un peu inégal leur album « S/T » rassemble quelques pépites comme « Green thief », « If I was », « Summertimes clothes » , « Osmosis row »ou « Fly like seagulls » dont il serait dommage de passer à côté !

Source : bensonjordagugadoo.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.5/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Spiedkiks – Little smartphone people

Spiedkiks – Little smartphone people

Retour de l’allemand Spiedkiks auteur du très bon « Take off your make up » en 2013. Même recette gagnante avec ce big beat mélangeant allègrement hip hop, funk, groove pour notre plus grand plaisir. A écouter avec la tête et les pieds !

Source : rec72.net
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (10 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Wood Spider – Decadence

Wood Spider – Decadence

Sans renier leur style musical, mélange un peu fou de folk, de punk et de musique expérimentale, Wood Spider apporte dans ce 4ème opus un savoir-faire et une finesse d’enregistrement qui emmènent leur musique sur les hauteurs. On se laisse volontiers entraîner par l’accordéon, la contrebasse, le violoncelle, le violon, le banjo, les voix éraillées, l’énergie, le talent et l’inventivité de ce groupe new-yorkais pas comme les autres… à découvrir absolument !

Source : woodspider.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (16 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest