Jazz

Ramon Moro Quartet – Blue Horizon

Ramon Moro Quartet – Blue Horizon

Actif depuis un peu plus de 10 ans, le netlabel berlinois Aut Records accueille ici le quartet du trompettiste et compositeur italien Ramon Moro. Un album de jazz léché, poétique et cristallin à la qualité d’enregistrement remarquable, qui navigue aux frontières du free jazz et de l’expérimental (marque de fabrique du netlabel) tout en nous tenant en haleine aussi bien sur des morceaux ramassés que sur des titres s’étirant plus en longueur… à la manière de cet hypnotisant White Dragon introductif. Brillant !

Source : autrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Braskiri – Braskiri Live at MCO

Braskiri – Braskiri Live at MCO

Il y a parfois des albums qui viennent bousculer votre planning de chroniques… Découvert il y a quelques jours, ce nouvel opus de Braskiri semble en effet comme une évidence. Enregistré dans une sorte d’urgence (il a été composé en à peine 3 mois) et en live à l’aide d’un seul micro surround (et pourtant quel son !), d’une approche plutôt traditionnelle mais néanmoins fascinant de bout en bout, le jazz de ces Néerlandais pétris de talent sonne et résonne déjà comme un grand classique du genre.

Source : bertlochs.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (7 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Le Bal Chaloupé – Cavalier Noir

Le Bal Chaloupé – Cavalier Noir

Le parti collectif, communauté d’artistes bordelais, compte en son sein les joyeux drilles du Bal Chaloupé. Avec ce deuxième album, ils nous donnent un aperçu de leurs prestations scénique : du déhanchement et beaucoup d’énergie. Ne vous arrêtez surtout pas à ce Bonjour tristesse relativement sage et laissez-vous embarquer par le psychédélisme à tendance afrobeat et jazz qui parcourt cet excellent 10 titres… quelques passages épiques vous attendent au tournant !

Source : particollectif.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Dazie Mae – Seasonal affective disorder 

Dazie Mae – Seasonal affective disorder 

Déjà chroniqué sur Ziklibrenbib, Dazie Mae, avec cet album nous emmène dans une ambiance feutrée, la voix jazzy de Jeanne Jattiot nous charme toujours autant. Elle nous chante les déboires, espoirs… de l’amour et c’est toujours aussi agréable à entendre.

Source : daziemae.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Boogie Belgique – Prelude To Machine

Boogie Belgique – Prelude To Machine

Un mélange de neuf et d’ancien, de samples, de beats, de cuivres et de swing ! Boogie Belgique nous offre un EP ressourçant et innovant avec comme base des touches de hip hop, trip hop, electro et swing comme sur le titre Chicago.

Source : boogiebelgique.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Luciana Bass – Improvised guitares pieces

Luciana Bass – Improvised guitares pieces

Cet album se veut être une collection d’improvisations pour guitare. L’objectif étant d’explorer toute une gamme de sons et d’expérimenter des suites sonores. L’ensemble de ces impros est produit uniquement par une guitare électrique sauf pour les pistes 3 et 9 qui sont obtenues à partir d’une boucle de bobine de bande et d’un extracteur à air !

Source : freemusicarchive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 1.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Boštjan Simon « There Be Monsters » – The Ark

Boštjan Simon « There Be Monsters » – The Ark

Formé 2017 à l’initiative du saxophoniste Boštjan Simon, le quintet slovéno-italien There Be Monsters nous livre un 2ème album aux mélodies porteuses, mais aux contours surprenants. Portés par une section rythmique précise qui se rend parfois à peine perceptible, saxophones, vibraphone, balafon, tuba et trompette nous invitent à voyager aux frontières du jazz, des musiques du monde et de la musique improvisée. L’une des belles réussites de l’année écoulée !

Source : therebemonsters.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.2/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Blue Moon Marquee – Bare Knuckles and Brawn

Blue Moon Marquee – Bare Knuckles and Brawn

Créé à l’origine pour publier les albums de groupes d’amis, le label espagnol FOLC (pour Friends of Los Chicos) s’est par la suite bien étoffé au fil de ses sorties. Pour la 114ème d’entre elles, il nous présente le 3ème opus du duo canadien Blue Moon Marquee. Enregistré avec 5 musiciens supplémentaires afin de constituer un véritable groupe, voilà un album qui nous embarque pour un tourbillon de jazz teinté de blues aux accents ragtime, avec un son et un grain des plus chaleureux. Difficile de résister à cette voix épaisse et enfumée, et au swing qui émane de ces 11 compositions !

Source : folcrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.6/5 (8 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Ukandanz – Awo

Ukandanz – Awo

Quel est le point commun entre Tom Morello et Mulatu Astatke ? Un sens du groove unique !  Cette fusion surprenante est à la base du projet de Ukandanz composé de musiciens chevronnés issus de la scène noise rock lyonnaise et du survolté chanteur éthiopien Asnake Guebreyes. Un premier disque ébouriffant et généreux !

Source : bigoutrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.8/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Daniel Weltlinger Quartet – Szolnok

Daniel Weltlinger Quartet – Szolnok

Délaissant pour un temps ses habitudes jazzistiques, le violoniste et compositeur berlinois Daniel Weltlinger nous conte sur son dernier album l’histoire de son violon (hérité de son grand-père hongrois), qui a traversé le temps et les continents pour finalement revenir en Europe fin 2017. Un album plus personnel mais tout aussi savoureux, mêlant des éléments de jazz et d’autres plus classiques.

Source : danielweltlingermusic.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.7/5 (7 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest