Blues

Randy Moser – You Should Be Here Too

Randy Moser – You Should Be Here Too

Une guitare, une jolie voix, une belle expressivité, une qualité d’enregistrement en adéquation avec la prestation artistique… Il n’en faut parfois pas beaucoup plus pour apprécier un bon petit album folk, tel celui proposé par l’Américain Randy Moser, qui aime en outre s’aventurer de temps à autre du côté de la country, du rock et du blues. Un sacré chouette moment passé en sa compagnie !

Source : randymoser.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Jess Knights – Best Kind of Light

Jess Knights – Best Kind of Light

A l’écouter, on pourrait croire que la Canadienne Jess Knights est originaire du pays de l’Oncle Sam tant elle semble avoir absorbé la culture musicale américaine. Avec sa voix lumineuse et résolument soul (elle a pourtant une formation de chanteuse d’opéra), elle n’hésite pas à faire des incursions du côté du blues ou de la country ou encore du r’n’b. Portée par un groupe efficace et des arrangements soignés, elle nous délivre un album somme toute assez classique mais avec ce petit quelque chose qui fait la différence.

Source : jessknights.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.4/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Silent Bloc – Silent Bloc

Silent Bloc – Silent Bloc

Le collectif Commune Oreille, lié à l’émission radio du même nom dédiée aux musiques libres, commence à coller des étiquettes sur des disques comme le ferait un label… Voici donc le CO001 avec Silent Bloc, trio forcalquiérain guitare batterie saxophone, rock / bluesrock à la simplicité rafraîchissante, au son puissant et diablement efficace, à la fois brut, sombre et enthousiaste, qui n’est pas sans laisser penser à Morphine.

Source : silentbloc.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Blue Moon Marquee – Bare Knuckles and Brawn

Blue Moon Marquee – Bare Knuckles and Brawn

Créé à l’origine pour publier les albums de groupes d’amis, le label espagnol FOLC (pour Friends of Los Chicos) s’est par la suite bien étoffé au fil de ses sorties. Pour la 114ème d’entre elles, il nous présente le 3ème opus du duo canadien Blue Moon Marquee. Enregistré avec 5 musiciens supplémentaires afin de constituer un véritable groupe, voilà un album qui nous embarque pour un tourbillon de jazz teinté de blues aux accents ragtime, avec un son et un grain des plus chaleureux. Difficile de résister à cette voix épaisse et enfumée, et au swing qui émane de ces 11 compositions !

Source : folcrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.6/5 (10 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

ELECTRIC BELT – Never Seen the Devil

ELECTRIC BELT – Never Seen the Devil

Depuis quelques annèes, les quatre musiciens d’Electric Belt se sont imposés comme des références du blues rock en Andalousie. Ce nouveau disque témoigne de la grande palette d’expression d’un groupe qui excelle désormais aussi bien dans le heavy rock psychédélique (Never seen the devil) que dans le blues plus traditionnel avec cette guitare slide superbement exécutée façon Muddy Waters énervé sur ce Tired and bored.

Source : electricbelt.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (7 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Bégayer – Terrain à mire . Une maison rétive . Contrainte par le toit

Bégayer – Terrain à mire . Une maison rétive . Contrainte par le toit

Bégayer butine dans tous les champs/chants : les musiques traditionnelles et chants populaires de l’Italie au Maroc, le blues, le punk et les musiques expérimentales/improvisées… au moyen d’instruments bricolés maison. Une musique ciselée à l’énergie brute pour déclamer des poèmes provenant du fin fonds de la mémoire collective du monde. “Un héritage sans testament”.

Source : begayer.bandcamp.com

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.2/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

EMay – Let Out Your Ghosts

EMay – Let Out Your Ghosts

Installée dans les montagnes rurales de Virginie-Occidentale, EMay y cultive notamment ses propres aliments et s’adonne à l’apiculture. Cette proximité avec la nature se reflète jusque dans ses productions musicales, à l’image de ce Let Out Your Ghost très organique dans lequel, entourée de musiciens reconnus, elle distille un folk-rock qui n’est pas sans évoquer Alanis Morisette, Joni Mitchell ou encore Janis Joplin.

Source : emaymusic.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (8 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Brame – Basses terres

Brame – Basses terres

Duo bordelais-toulousain : guitare baryton, cajon, cailloux, ferrailles frottées, voix… Blues cathartique, une errance nocturne sur un terrain vague. Les odeurs de terres humides. Les vibrations du pont métallique sous les pneus d’un poids lourd. Les plaintes des chiens. Le verre des bouteilles cassées qui crisse sous les pas… (vérifie que ton Opinel est bien au fond de ta poche)

Source : brame.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 2.4/5 (7 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

One Lick Less – Spirits of Marine Terrace

One Lick Less –  Spirits of Marine Terrace

Duo parisien aux carrefours d’une americana déviante, d’un delta blues maudit et d’un math rock spectral. Musique subtile et riche qui transporte le cœur et l’esprit dans un espace entièrement dédié à l’émotion brute. Une vraie belle découverte.

Source : onelickless.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.6/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Tony Petersen – A Soft Place To Land

Tony Petersen – A Soft Place To Land

Écrivain, interprète, banjoïste et guitariste américain, Tony Petersen a commencé à jouer de la guitare à l’âge de 15 ans. Depuis, il sillonne les Etats-Unis, seul ou avec le groupe The Social Animals. Teintée de folk, de country et de bluegrass, sa musique évoque les grands espaces du Montana, les veillées sous la lune et le whisky qui console les cœurs solitaires.

Source : jamendo.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.6/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest